PCI importé depuis EDIGéO GEDI est un outil d'import/export de données EDIGéO utilisant la nomenclature d'objets du PCI. C'est un applicatif "mdl" qui permet à l'utilisateur de créer des objets géographiques et saisir des données alphanumériques sur ces objets. Il utilise les diverses fonctions d'édition graphique de MicroStation® pour créer et modifier la géométrie des objets géographiques. Une interface utilisateur intuitive autorise une saisie simple et rapide des données alphanumériques.
Les objets géographiques peuvent être importés dans des fichiers DGN/DWG ou une BD spatiale (Oracle Spatial ou PostGIS). Les attributs peuvent être importés dans tout SGBD supporté par MicroStation.
Il est également possible de connecter certains objets à une fiche préexistant dans la BD dès lors qu'une clé unique commune existe à la fois dans la table existante et dans le fichier EDIGéO. C'est le cas par exemple des parcelles du PCI avec l'attribut IDU dans le fichier EDIGéO et les fichiers MAJIC3.

Les objets géographiques sont définis par les objets graphiques de MicroStation® et les attributs sont enregistrés avec chaque objet. Ils sont donc conservés lors d'extraction et fusion de fichiers successives. La valeur des attributs alphanumériques peut être fonction des attributs graphiques et réciproquement.

L'application est entièrement configurable par l'utilisateur (Modèle Conceptuel de Données paramétré, ainsi que tables de lien) et permet la génération automatique de boites de dialogue pour la saisie et la mise à jour des attributs. Un paramétrage pour EDIGéO-PCI est fourni avec l'installation. C'est un outil d'entrée des données alphanumériques simple, facile et rapide. GEDI offre toutes les fonctions nécessaires à l'exportation d'un plan numérique à la norme EDIGéO AFNOR Z 52-000 notamment au "Standard d'échange des plans cadastraux" de la D.G.I (mai 2002). Des fonctions particulières améliorant l’intégration des données dans un S.I.G peuvent être ajoutées.

Importation optimisée

Des possibilités de paramétrage fin permmettent d'optimiser l'importation. Il est notamment possible de filtrer les objets EDIGéO importés sur leur référence dans le SCD, une ou plusieurs valeurs d'attributs, le libellé d'un toponyme. Les objets de la toponymie peuvent également être triés sur l'objet support de l'attribut contenant le libellé du toponyme (exemple: les toponymes "numéro de parcelle" seront rangés dans un niveau différent de celui utilisé pour les "numéros de voirie"). Les attributs EDIGéO peuvent être importés dans les tables d'une base de données; il est également possible d'attacher une fiche existant dans la base de données à un élément graphique (exemple: une fiche BD issue d'un fichier MAJIC3 peut être attachée au contour de la parcelle et/ou au numéro de parcelle).

L'utilisateur peut importer tous les échanges contenus dans un répertoire et ses sous-répertoires en une seule opération, ce en créant autant de fichiers CAO (dgn, dwg, dxf) que d'échanges ou dans un seul et même dessin.

Les relations sémantiques peuvent être importées suivant le besoin de l'utilisateur.

Exportation simplifiée

Des fonctions de contrôle permettent de valider la structuration du dessin à exporter.

Une fois le MCD et la table de lien définis, l'exportation se résume à un "clic de souris"

Paramétrage facilité

Un paramétrage par défaut est fourni pour le Plan Cadastral Informatisé au standard de la DGI, mais l'utilisateur peut définir ses propres "nomenclature" et "schéma conceptuel de données" (SCD).

Une fonction automatise la création d'un MCD, un fichier de commandes SQL de création de tables et des tables de lien correspondantes à partir d'un échange donné. Cela permet de créer un jeu de paramètres par défaut qu'il est possible d'affiner.

Les boîtes de dialogue de consultation/édition des attributs alphanumériques sont générées automatiquement à partir du MCD.
C'est l'outil d'entrée de données graphiques (PCI) pour le logiciel AZIPARC; les données littérales (MAJIC3) étant importées depuis MAJIC3 avec MACADIN.